Making of en mode diaporama d’un “Tag Audio Loop”, de l’artiste sonore (et pop’chroniqueur) Jean-Philippe Renoult. Le “Tag Audio Loop” est l’action de venir déposer un son (une boucle composée par Jean-Philippe) dans un paysage, d’enregistrer la trace de l’instant et de le restituer en ligne.
Tag Audio Loop, de Jean-Philippe Renoult, des graffitis sonores déposés dans un paysage audio. Ici dans les bras de la femme sans tête du jardin d’agronomie tropicale à Nogent-sur-Marne. © poptronics
< 21'03'14 >
“Tag Audio Loops”, un graff sonore à réveiller la femme sans tête

Un an déjà que Jean-Philippe Renoult arpente les paysages, urbains, hors zone, pleins champs, pour déposer et collecter ses “Tag Audio Loops”. Des graffitis sonores d’un genre très particulier, discrets et parfaitement adaptés à leur environnement.

La scène post-graff a en effet vu émerger tout un tas d’interventions s’inspirant de l’énergie sauvage, rebelle et libre du graffiti-canal historique, en y agrégeant l’écoute ou/et le son ([à Rennes, New York->http://www.papermag.com/2012/04/cnnctd_sound_graffiti_playbuttons.php] ou ailleurs…).

Jean-Philippe Renoult, artiste sonore plus que proche de Poptronics (il a créé la webradio éphémère Popsonics), a conçu ses “Tag Audio Loops” comme autant de touches sonores dialoguant avec le paysage. Cet adepte du field recording (l’enregistrement de terrain) dépose des tubes pop qu’il a détournés et mis en boucle (les fameuses “loops”), comme s’il transformait de façon éphémère l’empreinte sonore d’un paysage. Le mariage de la boucle et du lieu est parfois très littéral (“Black Cars” de Black Tambourine entre deux voitures noires à Cork, en Irlande), et la plupart du temps contextuel, intelligent, amusant, érudit (“Make Room for Jesus” de Spirit Of Memphis sur un sac de gravats rue Labat à Paris).

Les traces de ses graffitis audios (un ghetto blaster déposé avec sa boucle sonore, une photographie témoin, le field recording de l’instant) sont ensuite mis en ligne sur un site minimaliste (oui, donc un Tumblr). Ils pourraient aussi être montrés en galerie ou circuler hors réseau (avis aux collectionneurs et curateurs !).

Pour fêter cette année de graffitis audios voyageurs, nous avons accompagné Jean-Philippe Renoult en repérage au jardin d’agronomie tropicale du Bois de Vincennes, à Nogent-sur-Marne, tout début mars. Voici le making of d’un “Tag Audio Loop”, celui de la femme sans tête du « jardin d’essais colonial » :

Pour visualiser le diaporama avec ses commentaires, cliquer sur l’icone en bas à droite pour le mode plein écran, puis sur « afficher les commentaires » en haut à droite.

annick rivoire 

votre email :

email du destinataire :

message :