pop’in est un espace en friche, à investir pour discuter, amender, proposer et encore s’engueuler autour de thématiques diverses et variées.
< 20 > messages - dernier le < 22'09'09 > par < bozoorak GmD gmail.com >
pop’net
avant les vacances... le < 16'07'07 > par < agnes aaS agnesdecayeux.fr >
Avant les vacances, il fo absolument ranger son ordi. Supprimer les 6024 messages reçus les yeux fermés, graver toutes ses données sur des DVD qui finiront à la poubelle (la vraie) dans quelques années. Et se laisser tenter par quelques dossiers oubliés. Celui-ci se nomme MASSACRE. Il contient 5 documents, 5 pdf aux URL suivantes : http://www.msnbc.msn.com/id/18186080 http://www.msnbc.msn.com/id/18186064 http://www.msnbc.msn.com/id/18186085 http://www.msnbc.msn.com/id/18186072 http://www.msnbc.msn.com/id/18186053 Je me souviens être restée 3 journées entières, ces 16, 17 et 18 avril 2007, à regarder ces slides show de NBC, à télécharger ces animations, ces films de jeunes américains sur Youtube, à observer le référencement de Google sur les mots et groupes de mots "massacre", "university virginia tech", "ismael ax", "lycee columbine", "fusillade"... passant de quelques centaines à quelques millions de pages indéxées en quelques heures. Je me souviens aussi de ces excuses publiques livrées par la chaîne NBC à la police américaine au sujet de ces images violentes diffusées à la TELEVISION. Je me souviens ce 20 avril 2007 encore de cet article dans Libération de Virginie Rivière reproduisant de pauvres minuscules captures d’écrans cathodiques affligées du logo de NBC à retoucher au cas où... Mais je ne me souviens pas avoir vu dans la presse papier ces images (réelles) de très bonne qualité, reproductibles à l’infini et dignes d’un story board de kassovitz ou besson. Par contre, je me souviens très bien avoir pleuré de longues heures à ces mots du philosophe gra-cieux et dé-tenteur d’une pensée (ou plus précisément d’une idée) dédiée à la rupture technologique, et brandissant son téléphone portable à la gloire de la circulation des images, car filmant les oeuvres picturales ou autres d’un musée et ceci au rythme de son bip d’enregsitrement. Hum hum. Les slides show, les tags et leurs nuages, les links, les Fwd, les clics, les pommes MAJ 3 ou les extensions Firefox participent avec certitude et plus fortement aujourd’hui de cette circulation (ou massacre) des images qu’une éventuelle échappée de cette grotte (celle de Platon). Qu’on se le dise, cela fait du bien de ranger son ordi avant les vacances (avant de l’oublier dans sa valise, prothèse oblige...). Parce que la circulation des images, Monsieur Stiegler, n’est pas étrangère au temps qui passe, c’est une question de perception. Une nouvelle esthétique. Et pour cela, il n’y a aucun podcast, gra-cieusement compressé ou aucune page encyclopédique dé-tentrice d’une liste ISBN qui ne tiennent la route. Il n’y a que les expériences du regard et du corps au "fil de l’eau" qui nous permettent de dédier notre réflexion au service d’une pensée radicalement éloignée d’une connaissance emprisonnée de stéréotypes en tous genres. Bonnes vacances Monsieur Stiegler. Agnès