pop’in est un espace en friche, à investir pour discuter, amender, proposer et encore s’engueuler autour de thématiques diverses et variées.
< 21 > messages - dernier le < 29'01'10 > par < annick.rivoire Rpo poptronics.fr >
poptronics, un projet éditorial
poptronics, en friche et en cours, projets pour la rentrée le < 10'09'07 > par < annick.rivoire Pcj poptronics.fr >

A peine le temps de se retourner que déjà c’est la rentrée, tous les grands médias fourbissent leurs plans comm’ et leurs sites de derrière les fagots. Et poptronics là-dedans, direz-vous ? On a passé l’été à réfléchir et préparer deux ou trois petites choses qui, on l’espère, devraient plaire et faire parler de poptronics ailleurs que sur le Net.

La dure loi de l’indépendance est à ce prix : poptronics a été très bien accueilli à sa mise en ligne, salué, pas beaucoup critiqué, etc. Mais le mouvement est lent : il nous faut plus de lecteurs, plus de "hits" pour parler en jargon web 2.0, façon de faire rentrer plus de pub (et oui, le nerf de la guerre) et convaincre nos futurs partenaires qu’ils ont bien raison de miser sur la pop’qualité.

Donc-donc, au programme en vrac :

- du pop’lab in real life, sur papier, comme un "vrai" journal, pour les Nuits de l’Ososphère à Strasbourg, à la fin septembre (on y reviendra bien sûr)

- de la pop’naïte pour Nuit blanche, où Pierre Giner installe sa boule à facette géante et ses infatigables danseurs 3D à deux pas de la place Vendôme et où poptronics imaginera une histoire sonore de la danse-dance (on en parlera, évidemment),

- de la pop’soirée à venir au théâtre Paris-Villette (on en parlera plus tard, c’est encore un peu dans les limbes, même si tout ça est over-logique, poptronics sort des murs du Web, poptronics investit tous les espaces à sa disposition pour faire parler, faire tam-tam, faire sens aussi, si on peut !)

- et puis des pop’partenariats avec des festivals (dont on causera aussi quand ce sera fait, histoire de pas vendre la peau-pop avant de...).

On a aussi en projet des améliorations substantielles du site, un agenda plus lisible et pratique, une nouvelle rubrique, tout simplement intitulée "pop’etc" (ça dit bien que c’est du plus non ?), où les adeptes de la battle à carte postale de l’été pourront retrouver l’archive Shangaï-Le Morvan, où quelques chapitres de livres qu’on aime seront à télécharger, où des ressources vidéos et sonores seront à disposition....

Et puis, à plus long terme, on met déjà en chantier pop2.0, une re-présentation dynamique de poptronics l’agenda des cultures électroniques, un poptronics entouré d’autres sources et ressources.

Bon, là-dessus, on n’a pas fini de communiquer, c’est du lourd et du long terme. On est en train de monter des dossiers de demande d’aides publiques tous azimuts, histoire d’avoir de quoi manger quand même. But du jeu : développer poptronics avant d’aller chercher le gentil mécène ou/et l’investisseur convaincus de la justesse du projet.

J’en profite pour lancer un appel aux bonnes volontés. Si vous avez envie d’aider, contactez-nous, on n’est jamais trop de fous pour se lancer dans une aventure pareille !